fbpx

F.A.Q.

Questions fréquemment posées sur le métier de thanadoula

Qu'est-ce qu'une thanadoula?

Une thanadoula, également appelée accompagnante en fin de vie, est une professionnelle non médicale formée pour offrir un soutien affectif, pratique et informationnel à la personne en fin de vie et sa famille.

Elle assure une continuité entre le rôle de tous les acteurs/intervenants impliqués, permettant du coup une diminution de tout stress supplémentaire relié à l’organisation de la maladie.

Pour en savoir plus demandez nos outils GRATUITS:

Demandez notre eBook « Palmarès des phrases CHOC dites lors de la perte d’un enfant ».

Visionnez un extrait de notre cours « Introduction à l’accompagnement en fin de vie ».

Quel type de formation l’accompagnante reçoit-elle?

À travers le monde, il existe diverses formations, toutes privées. Certaines varient de 5 heures, d’autres 6 jours et d’autres quelques centaines d’heures.

Quant à nous, nous proposons une certification complète de 800 heures découpée en 4 niveaux de cours.

Au terme du premier niveau, nos étudiants peuvent prétendre au titre de thanadoula. À la toute fin de leur cursus pédagogique, ils peuvent également utiliser le terme protégé de palliathérapeute ©.

La formation de l’École internationale d’accompagnement Cybèle, tant théorique que pratique, permettra de pratiquer la profession d’accompagnante en fin de vie, afin que le malade et sa famille puissent faire des choix éclairés et vivre la fin de vie en toute dignité et respect des dernières volontés.

Que fait-elle?

La thanadoula peut pratiquer son métier sur divers lieux de travail : domicile du client, à l’hôpital, en résidences pour personnes âgées et maisons de soins palliatifs.

Elle informe son client et sa famille de toutes les ressources mises à leur disposition, les aiguillant à prendre des décisions éclairées.

Elle écoute son client avec grande attention, lui offrant un support émotionnel et informationnel, le guidant à dresser ses dernières volontés ou à trouver la bonne solution à la problématique encourue.

Elle peut également jouer le rôle d’un concierge. Je m’explique, un concierge d’hôtel qui donne les ressources, rappelle les rendez-vous à fixer, file de bons tuyaux, orchestre les diverses communications entre les acteurs œuvrant auprès de la personne en fin de vie, etc. Elle aiguille par répercussion les proches aidants à faire de même pour soutenir de façon efficace la personne en fin de vie.

Elle peut offrir des blocs de temps au domicile du client, histoire de permettre un répit aux proches aidants entourant la personne en fin de vie.

Elle soutient dans les derniers moments de la vie les proches du mourant, leur enseigne les signes précurseurs et les soutient émotionnellement.

Une fois la personne décédée, la thanadoula continue d’offrir un support aux proches du défunt, en leur indiquant les procédures et démarches à entamer.

Elle demeure disponible auprès des membres de la famille, les accompagnant dans cheminement.

Bien que certains services ne peuvent s’effectuer qu’en présentiel, la thanadoula peut également proposer diverses rencontres en distanciel, via une plateforme de visioconférence, par téléphone ou plus ponctuellement par courriel.

Qu’est-ce qu’elle ne fait pas?

La thanadoula ne parle jamais pour la personne en fin de vie et sa famille et ne prend jamais de décision à leur place.

Elle les informe tout simplement de leurs options et de leurs droits, afin qu’ils puissent faire des choix éclairés.

Il arrive cependant que la famille et la personne en fin de vie demande à la thanadoula de jouer le rôle de porte-parole qu’elle peut alors jouer. Son rôle sera alors de communiquer les dernières volontés, afin que celles-ci soient respecter dans la mesure du possible.

La thanadoula ne pose aucun geste clinique ni diagnostic. Elle ne peut donc pas administrer un soin médical.

Qui peut demander les services d’une accompagnante en fin de vie?

Toute personne en fin de vie ou sa famille peut requérir aux services d’une thanadoula, dès la tombée du pronostic sombre, peu importe son âge et sa situation.

Peut-elle aider la famille et les proches à la préparation du départ de la personne malade?

Vous comprenez que ce travail requiert beaucoup de flexibilité et de disponibilité;

Vous adorez œuvrer en contexte de relation d’aide;

Vous faites preuve avec aisance d’écoute et d’empathie;

Vous êtes à l’aise de parler de la mort;

Vous respectez les décisions d’autrui sans les juger;

Vous êtes une personne polyvalente qui sait s’adapter à toutes les situations et trouvez aisément des solutions aux situations problématiques;

Vous avez suivi une formation initiale de qualité et comprenez l’importance de suivre des formations continues chaque année, histoire de mettre à jour vos connaissances et développer de nouvelles compétences.

Combien sont les coûts associés à ce service?

Les prix peuvent varier d’un pays à l’autre, d’une région à l’autre, d’une accompagnante à l’autre selon son expérience, sa notoriété dans le milieu et les services qu’elle offre.

Les services peuvent être rendus à la carte ou via un forfait complet.

Certaines thanadoulas aiment bien charger un taux horaire avec un minimum de trois heures. C’est le cas notamment des services, pour donner du répit aux proches aidants.

Par exemple, le taux horaire pourrait tourner autour des montants suivants :

Dollars canadiens : 25 $ (20 à 25 $)

Euros : 17 € (14 à 19 €)

Francs suisses : 30 à 35 CHF

Cependant, mieux vaut se fier au salaire moyen et au salaire minimum, tout comme le coût de la vie dans votre pays, puis le bonifier de 40-50 %.

S’il s’agit d’une consultation unique d’une heure, on peut multiplier facilement le taux horaire par 3.

En ce qui concerne les forfaits, voici un approximatif, pour vous donner un ordre d’idées :

3 rencontres prédécès + présence au moment du décès + 2 rencontres post-décès : 775 $ canadiens (590 Euros, 1085 CHF).

6 rencontres prédécès + présence au moment du décès + 4 rencontres post-décès : 1250 $ canadiens (950 Euros, 1750 CHF).

Ne pas oublier que le temps d’attente / de garde en vue du jour du décès doit entrer en ligne de compte, dans le montant du forfait. Évidemment, s’il s’agit d’un décès via aide médicale à mourir / euthanasie qui est plus facilement planifiable.

Vous pouvez également charger un supplément pour vos frais de déplacement, soit un montant forfaitaire fixe pour tout déplacement ou un montant par kilomètre parcouru.

L’accompagnante est-elle toujours disponible?

L’accompagnante doit être disponible pour ses clients, tout au long du cheminement de la fin de vie, selon l’entente qu’ils ont ensemble et le contrat qu’ils ont signé.

Si l’entente stipule que la thanadoula doit être présente dans les derniers instants de vie, elle doit donc se rendre disponible 24 heures sur 24, et ce, 7 jours sur 7, jusqu’au décès.

Vous avez des questions en suspens concernant le déroulement et les modalités de la certification?

Si vous avez des questions plus précises vous pouvez réserver une rencontre explicative GRATUITE de 30 minutes, en visioconférence, pour échanger avec Cynthia J.Brunelle, directrice adjointe de la Faculté de Fin de vie.

Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact pour nous écrire.

Si vous aimez lire, consultez l’article :  » 7 raisons pour lesquelles choisir la Faculté de Fin de Vie de l’École internationale d’accompagnement Cybèle ».

Pin It on Pinterest

Share This